terrorisme

Photo DR : menaces terroristes au Niger

Le Mouvement pour la justice et la réhabilitation du Niger (MJRN), un groupe armé jusqu'ici inconnu, menace la Chine.

Le sommet de la Cédéao est l'occasion pour l'Afrique de l'Ouest de réfléchir à la création d'une force régionale antiterroriste.

L'activité touristique a chuté de 6% depuis 2015 en raison des menaces et des attentats en Afrique de l'Ouest. Analyse.

Les services secrets chinois ciblent en priorité les extrémistes ouïghours.

Les ventes d'armes chinoises prolifèrent en Afrique et au Moyen-Orient. Le groupe Norinco est accusé d'avoir vendu des bombes chimiques à la Syrie et des équipements militaires au Soudan du Sud malgré les sanctions internationales. La Chine qui souhaite s'engager contre le terrorisme doit balayer devant sa porte. Enquête.

La nouvelle loi antiterroriste votée par le Parlement chinois prendra effet à compter du 1er janvier 2016. Elle autorise notamment l'Armée Populaire de Libération a engager des opérations militaires à l'étranger, et notamment en Afrique, contrôler les médias et menacer la propriété intellectuelle des sociétés étrangères. Une version particulièrement musclée du "Patriot Act" américain.

Trois ressortissants chinois ont été tués dans l'attaque sanglante d'un hôtel international à Bamako, revendiquée par un groupe jihadiste. 27 otages ont péri, selon une source militaire malienne. Cette semaine encore un otage chinois a été exécuté en Syrie. La montée du terrorisme en Afrique inquiète de plus en plus la Chine qui renforce ses mesures de sécurité. Entretien avec le professeur Ross de l'Université de Stellenbosch en Afrique du Sud et rappel des faits.

Un otage chinois exécuté par l’IS en Syrie et trois ressortissants chinois parmi les victimes de l’attaque de Bamako : un mois après les sanglants attentats de Paris, ces événements rappellent que la Chine est aussi une cible du terrorisme. Pékin décide de renforcer ses mesures de sécurité et, en Afrique, elle mobilise ses militaires et ses services secrets.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a annoncé mercredi l'exécution de deux otages chinois et norvégien, au moment où son fief en Syrie, Raqa, était la cible de raids russes et français qui ont tué 33 de ses combattants en 72 heures.

Intensifiant la pression sur l'EI, l'aviation russe a reçu l'ordre de tirer à vue sur les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par le groupe jihadiste qui tire de précieux bénéfices du commerce de l'or noir.

Des "machines à tuer" qui exécutent froidement leurs victimes, des kamikazes qui se font sauter: la France a été touchée de plein fouet par une série d'attaques terroristes sans précédent qui ont fait au moins 128 morts à Paris, un "acte de guerre" revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.