Tanzanie

Dans l'ombre de la Chine, le président turc Recep Tayyip Erdogan a commencé cette semaine sa tournée en Afrique de l'Est par la Tanzanie.

Environ 500 personnes, dont la moitié issues de la communauté chinoise de Tanzanie, ont marché samedi matin à Dar es Salaam pour défendre la cause de la protection des éléphants victimes du braconnage. La Chine est considérée comme la principale source de la demande mondiale d'ivoire, une demande qui alimente le marché de l'ivoire de contrebande provenant du braconnage et responsable de la mort d'environ 30.000 éléphants d'Afrique par an. Fin décembre, la Chine a toutefois annoncé qu'elle allait interdire tout commerce et transformation de l'ivoire dans le pays d'ici fin 2017.