Société

L'annonce attendue cette semaine de la fin officielle de la transmission d'Ebola au Liberia marquera le terme de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la plus meurtrière depuis l'identification du virus il y a 40 ans avec pas moins de 11.000 victimes.

Partie en décembre 2013 du sud de la Guinée, elle s'est propagée au Liberia et en Sierra Leone voisins, les trois pays les plus touchés, puis au Nigeria et au Mali.

Les douanes de Hong Kong ont arraisonné une nouvelle fois fin 2015 des navires chinois transportant illégalement du pangolin. L’équivalent de 150.000 euros de ce mammifère africain pourtant protégé par un traité international sur le commerce des espèces sauvages.

Un tribunal du sud-ouest de la Tanzanie a condamné cette semaine à 20 ans de prison quatre Chinois arrêtés début novembre en possession de onze cornes de rhinocéros alors qu'ils venaient d'entrer en Tanzanie en provenance du Malawi. Des centaines de rhinocéros sont tués chaque année pour leurs cornes, qui alimentent le marché clandestin de la médecine traditionnelle asiatique.

Le prix Nobel de médecine attribué cette année à la Chinoise Tu Yuyou pour ses recherches sur le paludisme pourrait donner un coup d’accélérateur à la diffusion en Afrique de la médecine traditionnelle chinoise.

Le mercato d’hiver vient de se terminer et les clubs chinois de football ont dépensé cette année davantage que la Premier League britannique pour s’offrir les meilleurs crampons de la planète. Ils sont actuellement une vingtaine de joueurs africains à évoluer en première division chinoise.

L’année du singe qui débute en Chine sonne le véritable coup d’envoi du football business dans l’Empire du Milieu. Jusqu’aux derniers jours, le mercato a ressemblé aux courses de Noël : les clubs chinois auront dépensé cette année 259 millions d’euros, soit davantage que le Championnat anglais.

Holothuries de Madagascar et ormeaux d’Afrique du Sud font partie des « ba zhen », les huit trésors de la cuisine chinoise, avec les ailerons de requin ou encore les nids d’hirondelle. Ces deux spécialités venues du continent africain seront sur les meilleures tables de Chine à l’occasion du Nouvel an lunaire qui tombe cette année le 8 février.

Photo DR : saisie d'ivoire en RDC

Le trafic illégal d'ivoire en Afrique qui menace la survie des éléphants est très concentré géographiquement et contrôlé par quelques barons, ont déterminé des scientifiques avec des analyses ADN des défenses saisies.

Vingt-quatre pays africains montent au créneau pour tenter de mettre un terme à la pêche illégale sur les côtes africaines. Les navires chinois sont dans le collimateur avec plus de trois millions de tonnes de poissons et de crustacés péchées illégalement chaque année en Afrique.

Les côtes africaines sont les plus pillées au monde et les pêcheurs chinois sont à la manœuvre. Avec des prises qui dépassent les trois millions de tonnes par an, les conséquences sont désastreuses.

La Chine accueille 20% de la population mondiale, mais ne dispose que de 9% des surfaces agricoles et 6% des réserves en eau douce de la planète. De quoi justifier sa razzia sur les terres africaines ? Pas si simple.

L'attaquant international ivoirien de l'AS Rome Gervinho, âgé de 28 ans, s'est engagé avec le Hebei China Fortune FC, a annoncé mardi le club chinois de la lucrative Super League.

"Gervinho a rejoint le Hebei Fortune," a indiqué le club dans un communiqué d'une ligne sur son compte officiel Sina Weibo, version chinoise de Twitter.

Le montant et la durée du transfert n'ont pas été précisés. Selon certains médias, la transaction s'élèverait autour de 18 millions d'euros et la durée du contrat serait de 3 ans.