La villa Mugabe à Hongkong : histoire d'un bras de fer

Quand Robert Mugabe se rendait à Pékin, Grace, son épouse, préférait Hongkong. La ville est ses centres commerciaux géants, ses boutiques de luxe et sa villa à 5 millions de dollars perchée sur les hauteurs des Nouveaux Territoires, à Tai Po.

Mais l’origine des fonds et la propriété même de cette villa fait depuis trois ans l’objet d’une bataille judiciaire à Hongkong. Si Robert Mugabe affirme que la villa a été achetée en liquide par le gouvernement du Zimbabwe, le titre de propriété indique le nom de Hsieh Ping Sung. Aussi connu sous le nom de Jack Ping, ce milliardaire sud-africain d’origine taïwanaise a longtemps été très proche de la famille Mugabe. Il affirme avoir acheté la villa en 2008 pour la louer ensuite au gouvernement du Zimbabwe. Une armée d’avocats planche sur ce contentieux.

 

Bone Mugabe, la fille, a longtemps habité la propriété lorsqu’elle étudiait à l’université. Hongkong, havre de paix pour la famille Mugabe ? Pas vraiment. L’homme fort du Zimbabwe y laisse une longue ardoise. De son côté, le Consulat du Zimbabwe est convoqué au tribunal pour un retard de 70 000 euros dans le paiement de son loyer. Mais ce qui restera de cette relation avec Hongkong, c’est, en 2009, l’agression d’un photographe de presse britannique par Grace Mugabe et son garde du corps. Si la famille comptait couler une retraite tranquille à Hongkong cela s’annonce déjà compliqué.

 

Tags: 
Categorie: