RDC

L'ONG américaine Centre Carter appelle le gouvernement de la République démocratique du Congo à "publier le contrat" de cession d'une des plus grandes mines de cuivre du pays à des investisseurs chinois, selon un communiqué parvenu vendredi aux agences de presse. Cinquième producteur de cuivre au monde en 2015 et premier producteur mondial de cobalt, la RDC est l'un des pays les moins développés de la planète. Près de 90% de ses 71 millions d'habitants vivent dans l'extrême pauvreté.

L'ONG Greenpeace a demandé aux autorités congolaises d'annuler trois contrats attribuant des concessions forestières à deux sociétés chinoises.

Grâce à ses investissements en RDC, les entreprises chinoises contrôleront bientôt 62% de la production mondiale de cobalt raffiné

Un rapport de Global Witness met en cause les agissements d'une société chinoise, Kun Hou Mining, qu'elle accuse de corruption.

Les autorités congolaises ont signé lundi à Kinshasa un accord confiant à un consortium chinois la construction d'une nouvelle centrale hydroélectrique.

Le groupe français Orange a finalisé l'acquisition de l'opérateur de téléphonie mobile Tigo en République Démocratique du Congo (RDC), où il voit "un fort potentiel de croissance". "La consolidation des activités d'Orange et Tigo en RDC permettra à Orange de renforcer sa présence dans le pays", où il est présent depuis qu'il a racheté l'opérateur Congo Chine Télécom (CCT) fin 2011, a relevé jeudi le groupe français. Avec plus de 80 millions d'habitants et un taux de pénétration mobile relativement faible de 50% de la population, le pays représente un fort potentiel de croissance.

Une ambiance morose a plané sur les 6.000 délégués de "Mining Indaba", le salon annuel des mines africaines qui s'est terminé au Cap, dans un contexte de ralentissement de la croissance chinoise et de chute des cours des matières premières. 

"Si nous ne nous adaptons pas nous allons y rester", pronostique Mark Cutifani, directeur général d'Anglo American. "Les choses peuvent encore empirer avant de s'améliorer", ajoute-t-il alors que son entreprise projette de se délester de la moitié de ses 55 mines et de supprimer 85.000 emplois.