Pakistan

Le Pakistan a inauguré en grande pompe un nouveau corridor commercial reliant son port méridional de Gwadar à la ville chinoise de Kashgar.

Le Baloutchistan, la plus pauvre des provinces du Pakistan, compte bien décoller grâce à un méga-projet d'investissement chinois.

Le président iranien Hassan Rohani a plaidé pour une meilleure intégration économique avec les géants asiatiques lors d'une visite au Pakistan.

La Chine a signé mercredi avec le Pakistan un accord lui permettant de développer une zone franche autour du port en eaux profondes de Gwadar (sud-ouest du Pakistan), dans le cadre d'un ambitieux projet visant à mieux relier Pékin au Moyen Orient.

Par ce bail de quarante ans, les autorités de la province défavorisée du Baloutchistan (sud-ouest) ont confié 280 hectares de terres à la compagnie publique ChinaOverseas Port Holding Company.

Lors de sa visite au Pakistan, en début de semaine, le Président Xi Jinping a signé un très gros chèque : 46 milliards de dollars, 51 protocoles d’accord, la fourniture de huit sous-marins militaires et l’assurance de faire d’Islamabad une étape obligée de sa nouvelle route de la soie qui relie la Chine à l’Océan indien, l’Afrique et le Moyen Orient. Notre analyse à lire cette semaine chez notre partenaire Sept.info.

Le président chinois Xi Jinping arrivera ce lundi dans la capitale pakistanaise Islamabad pour une rare visite de deux jours visant à consolider les relations stratégiques déjà "amicales" entre les deux pays et y doper les investissements chinois...