pêche

Les océans se vident, victimes de la surpêche notamment des bateaux asiatiques. Les pêcheurs kenyans doivent s'adapter ou disparaître. Reportage.

Deux navires industriels chinois pris en flagrant délit de pêche illégale au large de la Guinée ont été condamnés à une amende totale de trois millions d'euros.

La pêche illégale en Afrique de l'Ouest représente pour elle un manque à gagner considérable en termes d'emplois et de revenus.

Le premier traité mondial contre la pêche illégale entre en vigueur dans une trentaine de pays sauf la Chine et la Japon.

Les autorités sud-africaines ont interpellé 96 marins qui pêchaient illégalement à bord de trois bateaux chinois dans l'Ocean Indien.

Vingt-quatre pays africains montent au créneau pour tenter de mettre un terme à la pêche illégale sur les côtes africaines. Les navires chinois sont dans le collimateur avec plus de trois millions de tonnes de poissons et de crustacés péchées illégalement chaque année en Afrique.

Les côtes africaines sont les plus pillées au monde et les pêcheurs chinois sont à la manœuvre. Avec des prises qui dépassent les trois millions de tonnes par an, les conséquences sont désastreuses.

Des flottes chinoises pêchent illégalement au large des côtes d'Afrique de l'Ouest, certaines allant jusqu'à se faire faussement localiser au Mexique, a dénoncé Greenpeace...