nucléaire

Sur un continent dont les deux tiers des habitants sont privés d'accès à l'électricité, l'Afrique du Sud est le seul pays engagé dans l'aventure atomique, avec deux réacteurs en service.

L'Ouganda a promis mettre un terme à sa coopération militaire et policière avec la Corée du Nord.

Le Soudan a signé un accord préliminaire avec une société publique chinoise pour la construction de sa première centrale nucléaire.

L'Argentine, l'Afrique du Sud et le Kenya se tournent vers le nucléaire chinois. L'Argentine est le premier pays a avoir choisi le géant chinois du nucléaire CNNC pour construire deux centrales, dont l'une d'un coût estimé à 6 milliards de dollars, et l'autre utilisera le réacteur chinois de 3e génération Hualong, rival de l'EPR. Un nouveau succès pour les ambitions atomiques de Pékin dont les ambitions sur le continent africain sont immenses.

La boulimie de la Chine en énergie conduit le pays à accélérer ses projets de centrales nucléaires. Quatre ans après Fukushima, la Chine cherche à vendre sa technologie dans le monde entier, et notamment en Afrique. C'est à lire cette semaine chez notre partenaire Sept.info.