Le "VietnAfrique" : nouvel axe de croissance

L'Algérie et le Vietnam souhaitent nouer des "partenariats féconds" en vue de conquérir des marchés en Afrique et en Asie, a déclaré dimanche le ministre algérien de l'Industrie, Abdesselam Bouchouareb lors d'un forum économique réunissant près de 200 entreprises des deux pays.

Ce rendez-vous s'est tenu en marge d'une visite de trois jours à Alger du Premier ministre du Vietnam Nguyen Tan Dung.

"L'Algérie est le pays par excellence pour bâtir des plates-formes industrielles orientées vers l'Afrique", a déclaré M. Bouchouareb dont le pays cherche à diversifier une économie trop dépendante du pétrole. Cette ressource lui rapporte plus de 95% de ses recettes extérieures.

M. Bouchouareb s'est dit "convaincu" que son pays, puissance économique de l'Afrique du nord, pouvait être "à la fois un marché et une porte d'entrée en Afrique pour les entreprises vietnamiennes, dans des propos rapportés par l'agence APS.

De son côté, le Premier ministre vietnamiem a estimé que son pays pouvait servir de porte d'entrée en Asie pour les entreprises algériennes.

La Chine, avec 7,44 milliards de dollars, est cependant devenue depuis deux ans le premier fournisseur de l'Algérie, détrônant la France qui détenait ce rang depuis un demi-siècle.

Les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Vietnam ont atteint en 2014 quelque 400 millions de dollars, selon APS. Ils sont constitués principalement de produits pétroliers algériens et des produits agricoles et textiles vietnamiens.