Investissements

La Chine va restreindre drastiquement les investissements conduits par des groupes étatiques chinois à l'étranger dans certains secteurs. A l'inverse, les groupes d'Etat seront encouragés à poursuivre leurs acquisitions dans des secteurs considérés comme stratégiques par Pékin, tels que le train à grande vitesse, les télécommunications ou le nucléaire. Décryptage.

Les investissements chinois en Afrique ont atteint 2,5 milliards de dollars en 2016. En hausse de 31%. Bilan d'un année record.

Une équipe de chercheurs d’une Université américaine explore les chiffres qui se cachent derrière la Chinafrique. Un travail de collecte de données à grande échelle allié à une méthodologie de triangulation et de géolocalisation permettant de dresser une carte très précise et objective de ce que fait la Chine en Afrique.

Les investissements chinois en Afrique ont chuté de plus de 40% en glissement annuel durant le premier semestre, a annoncé Pékin ce mardi. Le ralentissement économique du géant asiatique ayant entraîné une baisse drastique de sa demande en matières premières.

Les ressources naturelles du continent africain ont permis d'alimenter la formidable croissance de la Chine, devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique en 2009.

Au cours des dix prochaines années, les investissements chinois à l’étranger devraient continuer à croître et dépasser les 1,25 milliard de dollars.

Un nouvel axe de développement pour l'Afrique. Après la Chine, l'Inde ou Singapour, c'est au tour d'Hanoi d'investir sur le continent africain dans le cadre d'un nouvel axe Vietnam - Afrique.