grèves

40.000 travailleurs chinois sont recensés en Algérie et des dizaines d'entre eux vivent dans des conditions inhumaines à Alger, privés de leurs passeports.

Quatre-cents ouvriers en grève à Shenzhen, des centaines d’autres sur un chantier naval de Nantong, des chauffeurs de taxi en colère à Guangzhou… Ce 1er mai n’est pas la fête du travail pour les quelque 300 millions d’ouvriers chinois.  A lire cette semaine chez notre partenaire Sept.info.