France

La Chine et la France ont annoncé le lancement d’un fonds d’investissement en vue de financer des projets communs en Afrique et en Asie.

Le Premier ministre français Manuel Valls appelle au renforcement du partenariat économique entre la France et l'Afrique

La coopération tripartite est la nouvelle antienne des autorités françaises qui veulent monter dans le train de la Chinafrique. Analyse.

Le groupe français Orange a finalisé l'acquisition de l'opérateur de téléphonie mobile Tigo en République Démocratique du Congo (RDC), où il voit "un fort potentiel de croissance". "La consolidation des activités d'Orange et Tigo en RDC permettra à Orange de renforcer sa présence dans le pays", où il est présent depuis qu'il a racheté l'opérateur Congo Chine Télécom (CCT) fin 2011, a relevé jeudi le groupe français. Avec plus de 80 millions d'habitants et un taux de pénétration mobile relativement faible de 50% de la population, le pays représente un fort potentiel de croissance.

La France, avec 28,5 milliards d'euros d'exportations en 2015, reste certes l'un des premiers fournisseurs du continent africain. Mais sa position s'effrite: dans la zone franc, sa part de marché est passée de 34% en 1985 à 12% en 2015. La Chine, dans le même temps, a vu sa place bondir de 2% à 20%. En perte de vitesse face à cette concurrence nouvelle, les entreprises françaises multiplient les offensives pour reprendre pied sur les marchés africains. En misant sur des approches groupées et en faisant jouer leurs relations historiques avec le continent.

Les initiatives se multiplient autour du concept de coopération « tripartite » : conférences, forums et colloques se succèdent avant un grand sommet politique prévu à Dakar cette année. France-Chine-Afrique : ce ménage à trois peut-il vraiment réussir ?

Des "machines à tuer" qui exécutent froidement leurs victimes, des kamikazes qui se font sauter: la France a été touchée de plein fouet par une série d'attaques terroristes sans précédent qui ont fait au moins 128 morts à Paris, un "acte de guerre" revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.

François Hollande est en Chine pour convaincre ce pays clé dans la lutte contre le réchauffement climatique de donner un élan décisif aux négociations avant la COP21.

Paris et Pékin vont établir un fonds d'investissement commun pour soutenir le financement de leurs coopérations en Afrique. Une première.

Les cabinets français sont de plus en plus nombreux à intervenir dans les dossiers de la Chinafrique. Rencontre avec deux robes noires spécialistes des dossiers sensibles sino-africains. Entre deux avions, Maître François Meyer jongle avec des dossiers pesant plusieurs milliards de dollars...