Ouverture de la première chambre de commerce chinoise à Abidjan

La Chine, troisième partenaire commercial de la Côte d'Ivoire, a ouvert sa première Chambre de commerce des entreprises chinoises en Côte d'Ivoire (CCEC) en vue de renforcer la coopération bilatérale, a annoncé lundi son ambassade à Abidjan.

"La maison des entreprises chinoises en Côte d'Ivoire constitue un pont pour les échanges culturels et économiques entre la Côte d'Ivoire et la Chine et une plateforme d'échange d'informations, d'assistance mutuelle et de coopération", a expliqué, lors d'une cérémonie, l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, Tang Weibin, qui s'exprimait en français.

La CCEC compte environ 40 entreprises impliquées dans la construction de l'alimentation en eau potable d'Abidjan, l'extension du port d'Abidjan, le stade olympique en construction à Ebimpé (près d'Abidjan), la vidéo-protection de la ville d'Abidjan, l'extension du réseau électrique et le réseau haut débit à fibre optique.

Le barrage hydroélectrique de Soubré, un ouvrage gigantesque d'un coût de 331 milliards de francs CFA (504 millions d'euros), pour résorber le déficit énergétique de la Côte d'Ivoire, a été construit par la Chine qui l'a financé à hauteur de 85%.

L'ambassadeur de Chine a également invité les membres de la CCEC à "faire des affaires en respectant les lois ivoiriennes et en apprenant à vivre avec les populations ivoiriennes" afin de promouvoir le développement d'une coopération "mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant".

De son côté, le ministre ivoirien du Commerce Souleymane Diarrassouba a salué l'excellence des relations sino-ivoiriennes. Le volume des échanges commerciaux a connu "une hausse exponentielle (...) plaçant ainsi la Chine au rang de premier fournisseur et troisième partenaire commercial de la Côte d'Ivoire".

Les échanges entre les deux pays ont progressé de 800% entre 2014 et 2016, a souligné M. Diarassouba.

Categorie: