Economie

Les pays exportateurs de pétrole du Moyen-Orient et d'Afrique du nord ont de plus en plus recours aux partenariats public-privé (PPP) pour financer leurs projets d'investissement, un "bouleversement" lié à la chute du prix du baril, selon un rapport publié mercredi.

De la Libye à l'Iran, les projets de PPP ont plus que doublé l'an dernier, atteignant 155 milliards d'euros, indique une étude de la revue spécialisée Middle East Economic Digest (MEED).

Le Gabon a officiellement inauguré le nouveau port international d'Owendo construit par le Singapourien Olam.

Le Nigeria et l'Afrique du Sud retrouvent la croissance en 2017.

L’ancienne colonie britannique est devenue le lieu de transit privilégié des investissements entre la Chine et le continent.

Le FMI s'est montré plus optimiste sur la croissance mondiale en relevant sa prévision mais a exhorté les pays à mettre le cap sur les réformes.

Le Maroc a connu cette année une augmentation spectaculaire du nombre de touristes chinois.

Les pays africains producteurs de noix de cajou, qui représentent plus de la moitié de la production mondiale, ont créé vendredi à Abidjan leur propre organisation.

La production de cajou est essentiellement exporté brut vers l'Inde ou d'autres pays asiatiques, comme la Chine et le Vietnam.

D'ici 2021, le secteur halal chinois devrait atteindre un volume de 1.600 milliards d'euros, avec une croissance moyenne de 9% par an.

La banque des BRICS prévoit de financer des projets pour 1,5 milliard $ en Afrique du sud.