Djibouti

La Chine a mis en service un nouvel avion de transport militaire capable de projeter des troupes en Afrique.

Djibouti est le carrefour des ambitions militaires en Afrique. La Chine y construit sa première base permanente à l’étranger. Analyse.

Les grandes puissance se disputent l'Ethiopie. Ce petit pays de la corne de l'Afrique à la position stratégique intéresse notamment la Chine. Explications.

En fonction depuis 1999, le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh est presque assuré d'être réélu lors de l'élection présidentielle du 8 avril prochain.

Les dirigeants sud-coréen, chinois et japonais ont mis de côté leurs rivalités historiques et territoriales pour annoncer leur volonté de coopérer à nouveau sur les questions commerciales et de sécurité, lors d'un sommet trilatéral historique organisé à Séoul en octobre dernier. Mais il y a un dossier sur lequel la Chine et le Japon s'affrontent : leur rôle en Afrique. Décryptage.

C’est une ancienne zone franche, près du port de Djibouti. Une enclave de sable battue par les vents de la mer rouge. C’est ici que se dressera d’ici la fin de l’année 2017 la première base militaire chinoise permanente sur le continent. Les travaux viennent tout juste de débuter. De sources non officielles on avance le chiffre considérable de 10.000 militaires chinois qui seront déployés à Djibouti, contre 4.000 pour les Américains.

Djibouti et la Chine ont signé trois "importants accords économiques et commerciaux", portant notamment sur la construction d'une zone franche dans le pays de la Corne et en faisant une plate-forme majeure de transbordement du commerce mondial avec la Chine, selon la présidence djiboutienne.

Un haut responsable de l'armée chinoise a visité Djibouti le week-end dernier, ont rapporté des médias d'Etat chinois, tandis qu'un journal officiel tentait d'apaiser les inquiétudes sur une possible implantation par Pékin d'une base militaire sur ce territoire stratégique de la Corne de l'Afrique.

Le général Fang Fenghui, chef d'état-major de l'Armée populaire de libération (APL), a rencontré le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh, selon un portail d'informations officiel de l'APL, China Military Online.

Un nouveau chemin de fer va relier Djibouti et l'Ethiopie, pour faciliter les échanges économiques entre les deux pays en pleine croissance. Le dernier rail de cette ligne sera posé cette semaine par le président djiboutien et le premier ministre éthiopien.

L’évacuation de plusieurs centaines d’étrangers du Yémen par la marine chinoise reflète l’importance stratégique de sa présence militaire sur les côtes orientales de l’Afrique.