Diplomatie

Le président iranien Hassan Rohani a plaidé pour une meilleure intégration économique avec les géants asiatiques lors d'une visite au Pakistan.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a reçu cette semaine le président du Zimbabwe Robert Mugabe, devenu infréquentable en Europe et aux Etats-Unis mais souvent courtisé en Asie, notamment en Chine.

Les initiatives se multiplient autour du concept de coopération « tripartite » : conférences, forums et colloques se succèdent avant un grand sommet politique prévu à Dakar cette année. France-Chine-Afrique : ce ménage à trois peut-il vraiment réussir ?

Le président chinois Xi Jinping et 50 pays africains ont appelé à la résolution par les Africains des conflits en Afrique, dans la déclaration finale samedi soir du deuxième sommet Chine-Afrique, dénonçant à mots couverts les ingérences étrangères.

La Chine et l'Afrique sont "déterminées à trouver des solutions pacifiques aux conflits (...) et la Chine soutient l'Afrique dans ses efforts pour trouver des solutions africaines aux problèmes africains", selon la déclaration du sommet Chine-Afrique de Johannesburg.

Le président chinois Xi Jinping démarre ce mardi au Zimbabwe une visite de cinq jours en Afrique, où les gouvernements s'inquiètent des conséquences du ralentissement de la croissance de la Chine.

Bousculer l'ordre établi au FMI ? Le mandat de Christine Lagarde approche de son terme mais les grands pays émergents hésitent encore à faire front commun pour briguer la tête d'une institution dirigée depuis toujours par un Européen.

Les pays des Brics --Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud-- semblent partagés alors que Mme Lagarde s'est dite "ouverte" à l'idée de rempiler en juillet à l'expiration de son mandat.

L’Assemblée nationale populaire qui s’est achevé mi-mars à Pékin était l’occasion d’un exercice grandeur nature de soft power pour le régime communiste à l’égard du continent africain. Diplomates, journalistes et experts du continent étaient invités à « mieux comprendre » la Chine.

Il est des journalistes que le régime apprécie plus que d’autres. Ainsi les vingt-deux confrères africains venus suivre de l’intérieur l’APN, l’Assemblée populaire nationale, grand-messe du Parti communiste chinois organisée chaque année au Palais du peuple à Pékin.

La Chine reprend ses relations diplomatiques avec la Gambie, ancienne alliée de Taïwan. Une décision qui renforce l'isolement international de l'île, considérée par Pékin comme une partie de son territoire.

C’est l’heure de la grande tournée annuelle organisée sur le continent par le Ministères chinois des Affaires étrangères. Chaque année, le chef de la diplomatie prend ainsi son bâton de pèlerin et sillonne l’Afrique. Le trajet est le fruit de négociations aussi discrètes que minutieuses en fonction bien sûr des intérêts politiques et économiques du moment. Cette année, cette tournée l’a mené dans quatre pays : le Malawi, l’île Maurice, le Mozambique et la Namibie.

C’est une ancienne zone franche, près du port de Djibouti. Une enclave de sable battue par les vents de la mer rouge. C’est ici que se dressera d’ici la fin de l’année 2017 la première base militaire chinoise permanente sur le continent. Les travaux viennent tout juste de débuter. De sources non officielles on avance le chiffre considérable de 10.000 militaires chinois qui seront déployés à Djibouti, contre 4.000 pour les Américains.