Maroc-Chine : un partenariat très stratégique

Le président chinois, Xi Jinping, et le roi du Maroc, Mohammed VI, ont signé un communiqué conjoint sur l'établissement d'un partenariat stratégique entre les deux pays.

Ils ont signé ce communiqué à l'issue d'un entretien au Grand Palais du Peuple à Pékin.

Le partenariat stratégique marquera une étape importante dans le développement des relations bilatérales et apportera de nouvelles opportunités en matière de coopération bilatérale dans tous les domaines, a déclaré M. Xi.

"La Chine attache depuis toujours une grande importance à ses relations avec le Maroc et continuera de soutenir fermement les efforts de ce pays pour maintenir la stabilité nationale et promouvoir le développement socio-économique. La Chine apprécie l'adhésion du Maroc à la politique d'une seule Chine et son soutien sur les grandes questions ayant trait à ses intérêts clés", a indiqué le président chinois.

Selon le communiqué conjoint, les deux pays augmenteront les échanges entre leurs chefs d'Etat, dirigeants gouvernementaux et responsables, renforceront la communication et la coordination sur les questions stratégiques et promouvront la coopération et les échanges entre les organes législatifs et les partis politiques.

Les deux parties ont réaffirmé le principe de respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de tous les pays, s'engageant chacune à soutenir les efforts de l'autre pour maintenir la paix et la stabilité régionales.

Les deux pays appellent à une résolution pacifique des crises et différends internationaux et régionaux. Ils s'opposent à l'ingérence dans les affaires internes des autres pays et à la menace ou à l'emploi de la force et condamnent le terrorisme sous toutes ses formes.

La Chine et le Maroc mettront conjointement en oeuvre le consensus de coopération atteint dans le cadre du Forum de coopération Chine-Pays arabes et du Forum de coopération Chine-Afrique, précise le communiqué.

Selon M. Xi, la Chine invite le Maroc à continuer à participer à la coopération entre la Chine et les pays arabes et à la coopération sino-africaine, lesquelles apporteront également une large perspective au développement des relations sino-marocaines.

Concernant la coopération bilatérale, le communiqué conjoint indique que les deux pays approfondiront la coopération dans les domaines tels que les secteurs pétrolier et minier, l'agriculture, la protection environnementale, la pêche, la construction d'infrastructures et la communication numérique, élargiront la coopération dans les énergies renouvelables et développeront un partenariat dans l'industrie, la métallurgie et l'électronique.

D'après le président chinois, la Chine est prête à participer au programme de relance industrielle du Maroc et à encourager ses sociétés à prendre part aux projets de construction d'infrastructures dans ce pays.

La Chine est disposée à renforcer les échanges militaires et la coopération dans les domaines du tourisme et de l'éducation avec le Maroc et espère construire un centre culturel chinois le plus tôt possible dans ce pays, a noté M. Xi.

La Chine est également prête à promouvoir la coordination et la coopération bilatérales dans les affaires internationales telles que le changement climatique, afin de sauvegarder les intérêts communs des deux pays et des autres nations en développement, a souligné le président.

Le roi Mohammed VI a pour sa part salué l'amitié traditionnelle entre les deux pays et remercié la Chine pour son aide de longue date.

Il a fait écho aux propos du président Xi Jinping selon lesquels le partenariat stratégique injecterait une nouvelle vitalité aux relations entre les deux pays. Le Maroc est prêt à oeuvrer avec la Chine pour élargir la coopération dans le commerce et la construction d'infrastructures et renforcer la coordination sur les sujets ayant trait au développement et au changement climatique.

Le Maroc est prêt à être un important partenaire de coopération de la Chine en Afrique et parmi les pays arabes, a souligné le roi.

A l'issue de l'entretien, les deux parties ont signé plusieurs accords de coopération dans les secteurs tels que la justice, le commerce, l'énergie, l'exploitation minière, la finance, la culture et la sécurité alimentaire.

15 conventions ont été signées : 

- Infrastructures

La première prévoit la création d’un parc industriel et résidentiel entre le Maroc et le groupe chinois Haite qui opère dans plusieurs secteurs comme l’aviation civile et militaire, les pièces aéronautiques, l’énergie, les mines ou encore l’assurances et immobilier. Ce parc industriel sera situé dans  la région de Tanger.

Le groupe Haitea également signé un mémorandum d’entente avec Morocco-China International et BMCE Bank of Africa. Celui-ci marque la création d’un autre parc industriel sino-marocain, d’un fonds d’investissement d’un milliard de dollars, ciblant les secteurs de l’aéronautique, financier, des parcs industriels et de l’infrastructure, le lancement d’une société de gestion de fonds et le renforcement du partenariat dans les domaines de l’assurance Vie en Chine, du leasing d’avions, ainsi que d’un partenariat technique pour le lancement d’une banque dédiée au secteur des nouvelles technologies en Chine.

Un mémorandum signé entre la  Société Nationale de Transport et de la Logistique (SNTL) et la Sichuan Huatie Hi-Tech Construction Engineering prévoit le développement d’un hub industriel et logistique pour la fabrication de pièces de rechange des industries ferroviaires, automobiles et aéronautiques.

Le développement des zones logistiques en Afrique a quant à lui fait l’objet d’un mémorandum entre China Harbour engineering company LTD. Le texte prévoit le développement de zones logistiques clé en main en Afrique, en combinant le savoir-faire marocain et chinois dans l’ingénierie et les infrastructures et en profitant de l’expérience marocaine dans l’aménagement des plateformes logistiques

- Accords d’investissements 

La seconde convention signée lors de cette cérémonie est un accord de coopération dans le domaine de l’investissement et des finances liant le gouvernement du Maroc et la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC).

L’un des accords signés ce 12 mai est un mémorandum d’entente entre China Africa Development Fund (CAD Fund) et Attijariwafa Bank. Celui-ci a pour but d’accompagner des entreprises africaines en complétant l’offre existante de crédit et en ouvrant de nouvelles perspectives pour des investissements maroco-chinois sur le continent africain.

La CAD Fund a également signé un accord avec la BMCE Bank of Africa en vue de financer des projets de développement en Afrique dans les secteurs-cibles du Fonds, l’investissement sur les marchés de la dette publique et privée en Afrique.

Une convention relative à l’e-commerce transfrontalier Chine-Afrique entre CLEVY CHINA, Société Nationale de Transport et de la Logistique (SNTL) et Attijariwafa Bank a également été signée.

- Accords énergétiques

Un accord portant sur le transfert des eaux Nord-Sud a été signé entre le royaume et l’entreprise China Harbour Engineering, qui dispose déjà d’une succursale au Maroc. Le transfert des eaux Nord-Sud est un projet marocain visant à créer un réseau de 500 km à travers le royaume afin de dévier une partie des eaux du nord vers le sud. Une initiative similaire avait été développée en Chine.

Une convention a également été signée entre l’Office national de l’Electricité et de l’Eau Potable et l’entreprise chinoise Sepco III Electric Power Construction, porte sur la réalisation d’études en vue de conclure un contrat portant sur l’extension et la maintenance de la centrale thermique de Jerada.

- Faire du "Made in Morocco"

Un accord a également été scellé entre le fabricant de bus Yangtse, la Société d’Investissement Energétique (SIE), Marita Group et la Banque Centrale Populaire. Il porte sur l’achat et la construction d’une unité de fabrication de bus électrique au Maroc. Cette unité de fabrication, qui nécessitera un investissement de 1,2 milliard de dirhams, fabriquera des bus électrique dernière génération.

Une autre unité de fabrication basée au Maroc sera construite suite à l’accord signé entre Linuo Ritter, la Société d’Investissement Energétique (SIE), Cap Holding et Attijariwafa Bank. Cette unité sera consacrée à la fabrication de chauffe-eaux solaires au Maroc. Elle bénéficiera d’un investissement de 96 millions de dirhams.

Une autre convention a été signée entre Hareon Solar, Société d’Investissement Energétique (SIE), Jet Contractor et Attijariwafa Bank pour le développement d’une unité de production de cellules photovoltaïques au Maroc. 1,1 milliard de dirhams seront consacrés à ce projet qui sera financé en quatre phases.

Il a également été convenu de la construction d’une cimenterie suite à la signature d’une convention entre Anouar Invest et l’ICBC. Aucun détail n’a été communiqué concernant la construction de cette unité industrielle.

Enfin, l’Office nationale marocain du tourisme et l’Association de tous les opérateurs chinois ont, eux aussi, signé un accord de partenariat, dont les détails restent, pour le moment, inconnus. Cet accord fait suite à l’exemption de visas pour les citoyens chinois annoncée le 11 mai.

(Sources : Xinhua et TelQuel Maroc)

Categorie: