Europe - Chine : deux visions pour l'Afrique

Le président du Parlement européen Antonio Tajani a appelé lundi à Tunis à un "plan Marshall" pour l'Afrique, et annoncé son intention de mobiliser 40 milliards d'euros dans le prochain budget européen pour la période 2020-2026.

"Avec 40 milliards d’euros et une action encore plus forte de la Banque européenne d’Investissement, il est tout à fait possible de changer le destin de l’Afrique", a-t-il estimé devant le Parlement tunisien, évoquant un "effet levier de 400 milliards pour le développement" du continent.

"L'Europe doit choisir un vrai plan Marshall pour l'Afrique, c'est à dire faire des investissements. Ce n'est pas un cadeau", a-t-il ensuite fait valoir devant la presse.

L'objectif de ce plan sera de "bâtir des infrastructures, aider les PME (petites et moyennes entreprises), faire des jeunes Africains des entrepreneurs".

"Il faut comprendre pourquoi il y a des milliers et dans l’avenir des millions de personnes qui pourraient quitter leur pays. Et venir chez vous (en Tunisie) et après chez nous", a ajouté M. Tajani.

"Il faut se battre pour réduire le chômage des jeunes, c'est notre priorité", pour lutter contre les tentations de la migration clandestine ou de la radicalisation, a-t-il encore expliqué.

Le dirigeant a souligné la volonté européenne de ne pas "laisser le développement de l’Afrique à une Chine qui n’a pas la même conception que nous du respect de l'environnement, des valeurs démocratiques".

"Les Chinois sont ici pour faire du business. Nous sommes ici pour faire des accords politiques parce que la stabilité et la croissance de l’Afrique, c’est aussi la stabilité et la croissance de l’Europe", a-t-il avancé.

Tags: 
Categorie: