Diplomatie

Paul Biya entame une visite d'Etat de trois jours en Chine, premier pays investisseur étranger au Cameroun.

Les autorités zimbabwéennes ont publié la liste de ceux qui ont refusé de rapatrier les capitaux sortis illégalement du pays pendant le règne de l'ex-président Robert Mugabe, notamment des compagnies minières et des entrepreneurs chinois.

Sitôt arrivé au pouvoir en novembre, le nouveau chef de l'Etat Emmerson Mnangagwa avait lancé un ultimatum de trois mois aux entreprises et particuliers pour qu'ils rapatrient ces fonds. 

Rex Tillerson s'envole mardi pour sa première tournée africaine à la tête de la diplomatie américaine afin de tenter de dissiper les craintes du continent.

Le rôle de la Chine, qui finance notamment la construction d'une autoroute à péage en Sierra Leone, est controversé.

"Je ne vois pas quel intérêt a la Chine à espionner l'UA", a martelé Moussa Faki Mahamat à Pékin.

Le projet, lancé en 2013 par le président Xi Jinping, est connu en Chine comme "La ceinture et la route". Visite guidée.

La Chine fait partie des nouveaux espoirs de Sao Tomé qui a renoué ses liens diplomatiques avec Pékin.

Emmanuel Macron est le troisième président français à évoquer la fin de ces liens historiques et sulfureux connus comme la "Françafrique".

La Chine a salué l'investiture du nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, et a démenti toute implication dans son ascension à la tête du pays.

Les échanges entre l'Europe et l'Afrique se sont élevés à 286 milliards d'euros en 2015, soit davantage que la Chine.