Cette nouvelle Route de la Soie qui envahit le monde

Au terme d'un voyage de 18 jours et long de 12.000 kilomètres, le premier train de marchandises reliant directement la Chine au Royaume-Uni est arrivé mercredi à Londres.

Ce périple témoigne de la volonté de Pékin de renforcer ses liens commerciaux avec l'Europe de l'Ouest, en faisant renaître l'ancestrale Route de la soie qui permettait d'acheminer la précieuse marchandise sur le Vieux continent.

La locomotive aux couleurs jaune et rouge siglée du logo de la compagnie allemande Deutsche Bahn est arrivée à destination à Barking dans l'est de Londres peu après 13H00 GMT.

Roulant à très faible allure pour son arrivée, le train est passé à travers une vaste banderole où était inscrit: Premier train de marchandises de Chine vers le Royaume-Uni - Yiwu vers Londres - Janvier 2017, avant de recevoir une pluie de confettis.

Le train, dont les wagons étaient remplis de vêtements et d'autres biens de consommation courante, comportait 34 conteneurs, bien loin des navires de commerce qui peuvent en contenir entre 10.000 et 20.000.

Le train est parti le 1er janvier de la ville industrielle de Yiwu située dans la province côtière de Zhejiang au sud de Pékin, puis a poursuivi son aventure à travers le Kazakhstan, la Russie, le Bélarus, la Pologne, l'Allemagne, la Belgique et la France, avant d'entrer au Royaume-Uni par le tunnel sous la Manche.

Le train entré en gare est toutefois différent de celui qui est parti de Chine à l'orée de la nouvelle année, puisque des locomotives et wagons différents ont dû être utilisés tout au long du parcours en raison d'une largeur de voie plus importante dans les pays de l'ancienne Union soviétique.

Jusqu'en Afrique

Londres est la 15e ville desservie par ce nouveau service de fret ferroviaire, proposé par la compagnie d'Etat China Railway Corporation.

Le service est censé être meilleur marché que le transport aérien et plus rapide que le transport maritime.

"Le nouveau service propose un voyage très rapide", relève Mike White, directeur opérationnel de l'opérateur de transport Brunel Project Cargo, qui participe à la liaison Chine-Royaume-Uni.

"Nous pensons que cela va changer la manière dont de nombreux spécialistes de transports et affréteurs voient les importations et exportations chinoises", selon lui.

Ces nouvelles liaisons font partie du projet des autorités chinoises, lancé en 2013, de construire une nouvelle "Route de la soie" pour renforcer les liens économiques et commerciaux à travers l'Asie, la Russie et l'Europe. Mais aussi plus au Sud vers le Proche-Orient et l'Afrique.

La Chine, première puissance marchande planétaire, vise à renforcer les liens avec ces régions à coups d'investissement dans les infrastructures pour doper les échanges et permettre dans le même temps d'offrir de nouveaux débouchés aux usines chinoises souvent en surcapacité.

Tags: 
Categorie: