China Inc.

Wang Tianpu, l'ancien président du groupe étatique Sinopec, géant chinois du raffinage, a été condamné mardi à quinze ans et demi d'emprisonnement, victime des efforts de Pékin pour apurer et restructurer un secteur énergétique miné par une corruption endémique. Reconnu coupable d'avoir versé des pots-de-vin et détourné des fonds, M. Wang a également écopé d'une amende de 3,2 millions de yuans (435.000 euros) et ses "gains illicites" seront confisqués, selon le verdict d'un tribunal de Nanchang (centre) rapporté par les médias étatiques. Cette sentence intervient moins d'une semaine après la condamnation à 15 ans de prison, également pour corruption, de Liao Yongyuan, l'ex-directeur général de CNPC -- autre géant chinois du pétrole.

La Chine entre cette semaine dans l'année du coq. Mais savez-vous vraiment à quoi correspondent les animaux du zodiaque chinois ?

Au terme d'un voyage de 18 jours et 12.000 kilomètres, le premier train de marchandises reliant directement la Chine au Royaume-Uni est arrivé à Londres.

Le président chinois Xi Jinping a lancé un appel à un monde multilatéral, débarrassé des armes nucléaires et respectueux des droits de chaque nation.

Photo DR : la croissance 2016 attendue au plus bas depuis 26 ans en Chine

La Chine a vu son économie s'essouffler en 2016, avec une croissance attendue au plus bas depuis 26 ans, selon un panel d'experts.

La Chine va encore serrer davantage la vis sur les échanges de devises réalisés par les particuliers, dans le but de freiner les colossales fuites de capitaux.

40.000 travailleurs chinois sont recensés en Algérie et des dizaines d'entre eux vivent dans des conditions inhumaines à Alger, privés de leurs passeports.

Avec plus de 300% d’augmentation de ses ventes de téléphones portables en Afrique et au Moyen-Orient, Huawei est la marque qui monte sur le continent.

Photo DR : nouvelle chute des bourses chinoises cette semaine

Les marchés mondiaux étaient une nouvelle fois sévèrement ébranlés jeudi par l'impressionnante déroute boursière en Chine, qui alimente un peu plus les doutes sur la santé de l'économie mondiale.

Cette deuxième interruption de séance en moins d'une semaine - décidée par les autorités après une chute de 7% - inquiète les investisseurs quant à la portée du ralentissement de l'économie chinoise, un des poumons de la croissance économique du globe.

Une équipe de chercheurs d’une Université américaine explore les chiffres qui se cachent derrière la Chinafrique. Un travail de collecte de données à grande échelle allié à une méthodologie de triangulation et de géolocalisation permettant de dresser une carte très précise et objective de ce que fait la Chine en Afrique.