La Chine investit à Oman

Des investisseurs chinois ont signé lundi 23 mai un accord avec les autorités omanaises pour la création d'une zone industrielle au port de Doqm, incluant une raffinerie de pétrole, a-t-on annoncé de source officielle à Mascate.

L'accord prévoit des investissements de 10,7 milliards de dollars d'ici 2022 pour le financement d'une série de projets industriels à Doqm, zone industrielle au sud de Mascate, que le gouvernement omanais s'emploie à développer pour diversifier son économie qui dépend en partie du pétrole.

Outre une raffinerie d'une capacité de 230.000 barils par jour, les investisseurs chinois doivent, en coopération avec des opérateurs omanais, financer des projets de cimenterie, de pétrochimie, d'énergie solaire, de montage de voitures notamment, selon un communiqué remis à la presse en marge de la cérémonie de signature.

Fin 2015, les investissements chinois à Oman s'élevaient à quelque 2 milliards de dollars et les échanges commerciaux entre la Chine et le sultanat atteignaient 17,2 milliards de dollars, selon le communiqué.

Le sultanat d'Oman, un petit producteur de pétrole non-membre de l'Opep avec une production de près de 1 million de barils par jour, a été --à l'instar des autres pétromonarchies du Golfe-- affecté par la chute des cours de brut, qui l'a poussé à accélérer la diversification de son économie.

Tags: 
Categorie: