Boko Haram

Le Nigeria accueille un sommet sur la sécurité, signe d'une coopération militaire régionale. La Chine, l'Europe et les Etats-Unis y participent. Deux ans après le premier sommet tenu à Paris, l'enjeu des discussions portera cette fois sur "le succès des opérations militaires" en cours, et "la résolution rapide de la crise humanitaire". Depuis l'arrivée de Muhammadu Buhari à la tête du Nigeria, il y a un an, l'armée a multiplié les victoires militaires contre Boko Haram, conduisant le président à annoncer que le groupe islamiste était "techniquement" vaincu. Mais les attentats-suicides n'ont pas cessé, la forêt de Sambisa (nord-est) reste un bastion de repli pour les rebelles.

Pour faire face à la menace islamiste contre ses entreprises et ses ressortissants en Afrique et au Moyen-Orient, la Chine renonce à sa traditionnelle politique de non-ingérence.