barrages

Les autorités congolaises ont signé lundi à Kinshasa un accord confiant à un consortium chinois la construction d'une nouvelle centrale hydroélectrique.

La RDC et l'Afrique du Sud veulent accélérer le projet d'extension des barrages hydroélectriques d'Inga sur le fleuve Congo. La Chine pourrait emporter le marché.

La Chine est le premier acteur mondial dans le secteur hydro électrique. Une industrie prioritaire et soutenue par Pékin depuis 2001 avec l'Afrique en ligne de mire. Enquête.