art

Si Giles Peppiatt, expert chez Bonhams à Londres, a fait le voyage jusqu'à Lagos pour présenter sa prochaine vente d'art africain, c'est parce que le continent noir est un des grands paris du moment de la maison britannique de vente aux enchères et que la capitale économique nigériane regorge d'acheteurs potentiels.

L'Afrique fait partie de "nos acquisitions les plus en vue dans le domaine de l'art", a-t-il affirmé à la presse lors de son récent passage.