Areva

L'Argentine, l'Afrique du Sud et le Kenya se tournent vers le nucléaire chinois. L'Argentine est le premier pays a avoir choisi le géant chinois du nucléaire CNNC pour construire deux centrales, dont l'une d'un coût estimé à 6 milliards de dollars, et l'autre utilisera le réacteur chinois de 3e génération Hualong, rival de l'EPR. Un nouveau succès pour les ambitions atomiques de Pékin dont les ambitions sur le continent africain sont immenses.