Afrique du Sud

Sur un continent dont les deux tiers des habitants sont privés d'accès à l'électricité, l'Afrique du Sud est le seul pays engagé dans l'aventure atomique, avec deux réacteurs en service.

La grande opération séduction menée par le Premier ministre indien en Afrique est avant tout dirigée contre la Chine. Analyse.

La chute des cours des matières premières plombe l'économie sud-africaine.

Les autorités sud-africaines ont interpellé 96 marins qui pêchaient illégalement à bord de trois bateaux chinois dans l'Ocean Indien.

La justice sud-africaine a confirmé la levée du moratoire sur le commerce intérieur de la corne de rhinocéros.

Une ambiance morose a plané sur les 6.000 délégués de "Mining Indaba", le salon annuel des mines africaines qui s'est terminé au Cap, dans un contexte de ralentissement de la croissance chinoise et de chute des cours des matières premières. 

"Si nous ne nous adaptons pas nous allons y rester", pronostique Mark Cutifani, directeur général d'Anglo American. "Les choses peuvent encore empirer avant de s'améliorer", ajoute-t-il alors que son entreprise projette de se délester de la moitié de ses 55 mines et de supprimer 85.000 emplois.

A l'heure des bilans pour l'année écoulée, le sommet de Johannesburg restera comme l'événement majeur de la Chinafrique en 2015. Un sommet qualifié d’historique par de nombreux chefs d’Etat. Détail des principales annoncées lors de ce sixième FOCAC (Forum de coopération sino-africain).

En 2015, la lune de miel entre l'Afrique et la Chine, son principal partenaire économique semble terminée. Les investissements du géant asiatique en Afrique ont chuté de 40% au premier semestre et l'inquiétude grandit au sein d'un continent dépendant de ses exportations de matières premières.

C'est dans ce contexte inédit que le président chinois Xi Jinping rencontre vendredi ses homologues africains à Johannesburg, pour le sixième sommet sur la coopération sino-africaine (Focac).

L'Argentine, l'Afrique du Sud et le Kenya se tournent vers le nucléaire chinois. L'Argentine est le premier pays a avoir choisi le géant chinois du nucléaire CNNC pour construire deux centrales, dont l'une d'un coût estimé à 6 milliards de dollars, et l'autre utilisera le réacteur chinois de 3e génération Hualong, rival de l'EPR. Un nouveau succès pour les ambitions atomiques de Pékin dont les ambitions sur le continent africain sont immenses.

L'Afrique du Sud va généraliser les cours de mandarin dès l'école primaire à partir de la rentrée prochaine et plusieurs centres Confucius vont être construits dans le pays.