conflit

Un mois après l’échec des pourparlers de paix sud-soudanais, les médiateurs est-africains du conflit qui ravage le jeune pays depuis décembre 2013 veulent accentuer la pression sur les belligérants, en associant l'Union africaine (UA) et l'ONU aux négociations.

Selon plusieurs diplomates, un nouveau plan de règlement est aussi en préparation, qui propose de nouveau un accord de partage de pouvoir entre les chefs des deux camps belligérants, le président sud-soudanais Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar. Cette question est un des principaux points de blocage à un accord politique devant mettre fin au conflit.